L’agilité nuit-elle au travail ?

Aujourd’hui la qualité de vie au travail est un enjeu majeur pour les entreprises soucieuses du bien être de leurs salariés. Les grandes entreprises ont compris qu’un collaborateur heureux est un collaborateur productif, pourtant parfois cette course à la productivité prend le pas sur le bien être des individus.

Alors, agilité ou pas agilité ?

En faisant des recherches sur l’impact de l’agilité dans les grandes entreprises, j’ai découvert de très nombreux articles et études qui démontrent un lien entre l’Agilité et les risques psychosociaux (CGT, IspoFactoOfficiel-prevention, Syndex, Symetal…). Mais comment l’agilité peut-elle engendrer le mal être de certains employés ?

Dans un précédent article, j’ai évoqué la nécessité de transformer l’écosystème et non l’individu. Une transformation qui n’est pas menée dans les règles de l’art est malheureusement vouée à l’échec, et ce sont souvent les équipes agiles qui en paient le prix.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ces échecs.

Une question de compréhension

Tout d’abord l’Agilité est souvent mal comprise et mal maîtrisée par les collaborateurs, voire par les initiateurs eux-mêmes. Pour certains il suffirait de trois post it et d’un tableau pour être agile, hors l’Agilité est complexe et demande une véritable expertise. Le manque de formation et de certification est souvent à l’origine de l’incompréhension que peuvent amener ces méthodes.

Se baser sur l’existant

Il est également important de se demander comment était l’entreprise avant le passage à l’Agilité. Les méthodes agiles ne sont pas des solutions miracle, les problèmes existants dans l’entreprise vont subsister et peuvent malheureusement s’aggraver face au changement. Il est donc important de s’assurer de la bonne santé de l’entreprise et de ses collaborateurs avant d’opérer une transformation aussi importante.

La préparation en amont

Les entreprises sont parfois mal préparées au changement et les collaborateurs peuvent se sentir perdus, ou craindre d’être mis au placard. Les exécutifs ont un rôle crucial à jouer dans l’intégration des équipes. C’est à eux d’insuffler l’esprit agile. Comment un chef de projet se positionne-t-il dans une nouvelle équipe agile ? Qui décide du rôle qu’il va jouer ?

L’attribution des rôles 

Si les nouvelles fonctions de chacun sont imposées, il est normal que les collaborateurs ne trouvent plus leur place au sein de l’entreprise. La mission du chef de projet est alors de mettre en œuvre son esprit d’investigation, de se challenger dans sa capacité à sortir de sa zone de confort. C’est à lui de savoir s’il préfère devenir Product Owner, Product Manager, Scrum Master, développeur ou tout simplement faire autre chose. Les exécutifs ont un réel rôle à jouer, ils doivent revaloriser les nouvelles positions de chacun et conduire la transformation. Pour cela, ils ont besoin d’être accompagnés et formés pour être les chefs de file des méthodes agiles.

La maîtrise de l’anglais

Les méthodes agiles ont également leur propre langage, comprenant l’emploi de termes anglo-saxons. Cela peut amener de la confusion et une mauvaise compréhension des processus. Les formations et certifications en anglais peuvent être discriminantes pour les personnes qui maîtrisent mal l’apprentissage des langues.

Toutes ces problématiques constituent de véritables enjeux pour les grandes entreprises qui souhaitent sauter le pas de l’agilité et il est aujourd’hui difficile de voir clair dans les solutions proposées aux entreprises.

Que pouvons-nous proposer ? 

Chez Egila, nous accompagnons les entreprises dans leurs transformations, nos coachs interviennent dans les grands groupes pour apporter la véritable essence de l’agilité et résoudre l’équation infernale des projets informatiques de grande ampleur.

Nous avons à cœur d’amener les exécutifs et les équipes agiles à une véritable maîtrise de l’agilité. Pour cela nous proposons des formations SAFe (Scaled Agile Framework) et accompagnons nos apprenants jusqu’à la certification afin qu’ils soient de véritables moteurs de l’Agilité au sein de leur entreprise.

Nous nous adaptons aux spécificités des entreprises Internationales, nous savons que les formations en anglais peuvent être un véritable frein pour certains salariés, c’est pourquoi nos formations sont dispensées en français, avec des supports en français et en anglais afin de permettre à nos apprenants de réussir leur certification.

Notre mission est d’assurer la bonne santé de votre organisation et de vos collaborateurs. Alors, non l’Agilité ne nuit pas au travail lorsqu’elle est maîtrisée.

Ensemble rendons l’opérationnel soutenable.

D’autres articles :

Créez un débat :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.